Veille Hebdomadaire du 25 mai au 4 juin #SantéGuyane – COVID/PRS/Plomb/Santé Mentale/Vaccination

photo-detailpublication

VEILLE D’INFORMATION HEBDOMADAIRE DE L’ORSG-CRISMS

Veille du 25 mai au 4 juin

 

Les vaccins réduisent fortement le risque de forme grave de Covid-19 chez les personnes de plus de 75 ans en France

 « Dans le cadre du dispositif renforcé de surveillance des vaccins contre la Covid-19, EPI-PHARE (Groupement d’Intérêt Scientifique ANSM-Cnam) a réalisé une large étude de pharmaco-épidémiologie sur plus de 4 millions de Français âgés de plus de 75 ans, afin de comparer l’incidence des hospitalisations pour Covid-19 chez les personnes vaccinées au cours des deux premiers mois de la campagne vaccinale en France par rapport aux personnes non vaccinées.

Les premiers résultats de cette étude mettent en évidence l’impact majeur de la vaccination en France. Le risque de forme grave de Covid-19 diminue ainsi de 87 % chez les personnes de plus de 75 ans, dès 7 jours après l’injection de la 2e dose. Cela signifie qu’elles ont 9 fois moins de risque d’être hospitalisées pour Covid-19 que les personnes de plus de 75 ans non vaccinées. » [Résumé site web]

ANSM (consulté le 25 mai 2021)


 

Covid-19 : moindre sensibilité du variant indien B.1.167.2 aux vaccins et aux anticorps monoclonaux

 « Une étude française montre que le variant indien B.1.167.2 présente de façon significative une moindre sensibilité aux anticorps neutralisants développés par des patients Covid-19 convalescents ou produits après vaccination. L’originalité de cette étude, parue le 27 mai 2021 sur le site de prépublication bioRxiv, tient notamment au fait que les chercheurs n’ont pas utilisé de pseudovirions (virus artificiels mimant le variant indien car porteurs de mutations identiques) mais un isolat clinique authentique, autrement dit une souche de SARS-CoV-2 provenant d’un patient. » [Résumé site web]

Réalités biomédicales (consulté le 31 mai 2021)


 

 Parcours hospitaliers des patients atteints de la Covid-19 de mars 2020 à janvier 2021

 « Cette étude analyse les parcours des patients avec Covid-19 hospitalisés en MCO (médecine, chirurgie, obstétrique et odontologie, regroupant les services d’hospitalisation conventionnelle comme les soins critiques) entre le 1er septembre 2020 et le 1er février 2021 (2ème cohorte) et les compare aux parcours des patients hospitalisés entre le 1er mars et le 15 juin 2020 (1ère cohorte). » [Résumé site web]

DREES (consulté le 31 mai 2021)


 

Patients atteints du Covid-19 : quels profils lors de la deuxième vague ?

 « La France a enregistré 198 685 hospitalisations liées au Covid-19 entre septembre 2020 et février 2021. Lors de la première vague (mars à juin 2020), 103 010 patients avaient été hospitalisés. Une récente étude compare les deux vagues épidémiques selon le profil des patients, leurs parcours à l’hôpital et les taux de mortalité enregistrés. » [Résumé site web]

Vie publique (consulté le 2 juin 2021)


 

 Intoxications par le plomb chez les enfants de moins de 18 ans en lien avec la fréquentation de stands de tir entre 2015 et 2018

 « Santé publique France publie un bilan sur 3 ans des cas recensés de saturnisme de l’enfant en lien avec la fréquentation des stands de tir entre 2015 et 2018 et rappelle les gestes à adopter afin de sensibiliser les adhérents des fédérations de tirs au risque d’exposition au plomb. » [Résumé site web]

SPF (consulté le 2 juin 2021) 


 

Les conséquences inégales du confinement

 « Le confinement a-t-il augmenté ou réduit les inégalités entre classes sociales, entre les femmes et les hommes ? Selon que l’on s’intéresse aux questions d’éducation ou de vie familiale, les réponses doivent être nuancées. » [Résumé site web]

Observatoire des inégalités (consulté le 3 juin 2021)


 

 Crise sanitaire et inégalités : un premier bilan

 « En quoi la crise sanitaire et économique déclenchée par la pandémie de Covid-19 est-elle inégalitaire ? Louis Maurin, directeur de l’Observatoire des inégalités, livre un premier bilan des effets de la crise en cours. Un dossier complet. » [Résumé site web]

 Observatoire des inégalités (consulté le 3 juin 2021)


 

 Covid-19 : dégradation de l’état de santé psychique des travailleurs début 2021

 « L’état de santé psychique des travailleurs s’est fortement dégradé début 2021. C’est ce qui ressort d’une récente enquête statistique du ministère du travail. Mais quels sont les actifs les plus touchés par les conséquences de la crise sanitaire ? Et ces conditions de travail dégradées ont-elles eu un effet sur les contaminations par le Covid ? » [Résumé site web]

Vie-publique (consulté le 3 juin 2021)


 

 Covid-19 : la vaccination des adolescents présente des bénéfices individuels et collectifs

 « Alors qu’en France plus de 26 millions d’adultes ont reçu au moins une première dose de vaccin, et que l’un d’entre eux, Corminaty®, a obtenu une autorisation de mise sur le marché pour les adolescents âgés de 12 à 15 ans, la HAS rend un avis sur les conséquences de cette autorisation sur la stratégie vaccinale. Elle recommande de vacciner très rapidement les adolescents qui présentent une comorbidité ou dans l’entourage de personnes immunodéprimées, puis de vacciner les adolescents en bonne santé dès lors que la vaccination de la population adulte sera suffisamment avancée. » [Résumé site web]

HAS (consulté le 3 juin 2021)


 

La procédure de révision du projet régional de santé

 « Un décret du 3 juin simplifie les conditions de révision des documents constituant le projet régional de santé et en améliore la lisibilité.

Il conforte le rôle de la conférence régionale de la santé et de l’autonomie qui est désormais, aux côtés du CDCA, la principale instance intervenant dans le processus de révision.

Le projet régional de santé, mentionné à l’article L. 1434-1 du code de la santé publique, et les éléments qui le constituent, mentionnés à l’article L. 1434-2, sont arrêtés par le directeur général de l’agence régionale de santé après avis :

  • Lorsqu’ils arrivent à leur échéance :
  • Lorsqu’ils sont révisés partiellement et sans modification de leur économie générale avant leur échéance, de la conférence régionale de la santé et de l’autonomie et, pour le schéma régional de santé, des conseils départementaux de la citoyenneté et de l’autonomie.

 Le conseil de surveillance de l’agence régionale de santé donne un avis sur le projet régional de santé et les éléments qui le constituent avant qu’ils ne soient arrêtés ou révisés.

Le cadre d’orientation stratégique, le schéma régional de santé et le programme régional d’accès à la prévention et aux soins des personnes les plus démunies qui constituent le projet régional de santé peuvent être arrêtés séparément selon ces procédures. » [Résumé site web]

Gazette des communes (consulté le 4 juin 2021)


Demander une information

(Nécessaire)