Les consommations de tabac, d’alcool et de pemba pendant la grossesse en Guyane française

25 mai 2020 - Actualités ORSG

Consommation alcool-grossesse

«Introduction : Les risques encourus par l’enfant à naître en cas de consommation maternelle d’alcool, de tabac et de substances psychoactives pendant la grossesse sont bien mentionnés dans la littérature médicale. Les données relatives à ces consommations en Guyane sont éparses et peu nombreuses, ce qui empêche d’adapter les politiques de prévention au contexte local.
Méthode : Pour pallier l’insuffisance des données, une enquête par questionnaire a été menée en 2017-2018 dans les trois maternités de Guyane auprès de 789 mères. Elle s’intéresse, entre autres, aux consommations, à l’information reçue sur les substances pendant la grossesse et à l’intérêt des professionnels rencontrés par les femmes pour ces questions.
Résultats : Les consommations de tabac et d’alcool en fin de grossesse sont respectivement de 2 % (versus 16,6 % dans l’ENP) et 17 % (versus non publié dans l’ENP, 12 % dans le Baromètre Santé 2017) pendant la grossesse. Si le pourcentage de fumeuses est bien moindre que celui de la métropole, celui relatif aux consommations d’alcool est sensiblement plus élevé en Guyane.
La consommation d’alcool pendant la grossesse est contrastée selon la commune de résidence (plus élevée dans les communes isolées), la nationalité, les ressources du ménage ou le nombre d’interruptions de grossesse antérieures. Les femmes s’exprimant en créole et français ou/et celles avec un niveau bac et plus seraient moins interrogées sur leur consommation d’alcool, mais ces différences pourraient résulter de pratiques différenciées selon les établissements. Enfin, les femmes avec le bac ou plus estiment, plus souvent, avoir eu l’information relative au risque alcool au cours de leur scolarité ou par des campagnes de prévention, tandis que celles avec un niveau d’instruction primaire auraient été davantage informées par les professionnels de santé.
La consommation de pemba concerne 15% du total des femmes, plus particulièrement celles avec un niveau d’études inférieur au lycée, de nationalité surinamienne, résidant à l’étranger ou dans une commune du Maroni.
Discussion : La faible consommation de tabac des femmes en Guyane est conforme à celle relevée dans l’ensemble des DOM. La consommation d’alcool pendant la grossesse semble légèrement plus élevée qu’en métropole. Les consommatrices d’alcool ont des profils spécifiques, liés à l’isolement de la commune de résidence, à un faible niveau d’études, à la consommation traditionnelle du pemba et au vécu antérieur de fausses couches. La prévalence de la consommation de pemba s’avère être une source d’inquiétude pour les professionnels, d’autant plus lorsqu’elle est associée à une consommation de bière.
La mobilisation des équipes locales sur la question relative à l’alcool pendant la grossesse est forte, mais avec des différences selon les établissements, y compris du fait de la disparité des caractéristiques socio-démographiques des populations accueillies». Retrouvez toute l’information ICI

Source : SFSP (consulté le 25 mai 2020)

Retrouvez l’information sur Facebook et Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *