COVID19 : Stratégie Guyane et vols à destination des Antilles – Précarité #VeilleSantéGuyane

23 juin 2020 - Actualités régionale

Veille23-06-20

Le gouvernement a détaillé hier sa stratégie de lutte contre l’épidémie de Covid-19 en Guyane.

Copie de #veille santé

« Ces moyens supplémentaires viennent renforcer la stratégie et les réorganisations déjà en œuvre en Guyane. L’hôpital de Cayenne augmente ses capacités, tant en hospitalisation conventionnelle qu’en réanimation.  Des renforts en personnel, dès aujourd’hui, et de nouvelles évacuations sanitaires vont permettre de dégager des capacités hospitalières supplémentaires pour les patients atteints du Covid-19. Un hôpital de campagne sera déployé. Par ailleurs, le gouvernement annonce de nouvelles distributions de masques pour la population et pour les soignants et personnes vulnérables ; la poursuite et l’adaptation de la stratégie de dépistage, de repérage et de tracing ; l’amplification des actions en direction des personnes les plus fragiles (mise à l’abri) et des cas positifs (quarantaine et isolement). L’hypothèse d’un reconfinement de la Guyane devra être réexaminée si le taux de reproduction du virus demeure dans les jours à venir à un niveau élevé et que les signes d’une accélération de la circulation du virus se maintiennent. » [résumé site web]

Source : ARS Guyane – Lettre du pro n°23 (consulté le 23 juin 2020) – Le gouvernement a détaillé hier sa stratégie de lutte contre l’épidémie de Covid-19 en Guyane.

 

COVID-19 : Information vols à destination des Antilles

Copie de #veille santé(1)

 

 

« L’évolution de la situation épidémiologique se poursuit sur notre territoire. La Guyane est le département français qui réalise le plus de tests dans cette lutte contre le coronavirus. Dans notre stratégie sanitaire, les tests sont réservés aux personnes malades, aux sujets contacts à risque élevé et aux opérations de dépistage organisées quotidiennement. A ce titre, afin de permettre de maintenir une capacité de tests suffisante en adéquation avec les besoins en Guyane, les personnes qui ont un motif impérieux de se rendre aux Antilles sont invitées à adresser une demande de dérogation afin d’effectuer un test à l’arrivée aux Antilles et non au départ de Guyane. » [résumé site web]

Source : ARS Guyane (consulté le 23 juin 2020) – COVID-19: Information vols à destination des Antilles

 

Communiqué de l’Académie nationale de médecine et de l’Académie nationale de pharmacie : La précarité, un risque majoré de Covid-19

Copie de #veille santé(2)

 

 « Les personnes en situation de précarité ont particulièrement été exposées à l’épidémie de Covid-19 du fait de leur vulnérabilité économique et sociale. Leurs conditions de vie, dans des logements sur-occupés ou insalubres, et la nécessité de maintenir une activité professionnelle dans leurs principaux secteurs d’emploi (sécurité, nettoyage, grande distribution, médico-social) ne leur ont pas permis de se protéger totalement pendant la période de confinement. Ainsi, dans le département de Seine Saint-Denis, le plus pauvre de France, plus de 27% des habitants vivant sous le seuil de pauvreté, le taux de formes graves de Covid-19 nécessitant réanimation a été parmi les plus élevés.

D’autres personnes en situation de précarité sont fortement exposées à la Covid-19 : les résidents des établissements sociaux et médico-sociaux (ESMS) avec hébergement collectif. En Île-de-France (IDF), une association de lutte contre le VIH/sida, en lien avec l’Agence régionale de santé (ARS), a proposé dès le mois de mars à plus de 24 ESMS de dépister les personnes infectées et de les héberger en isolement pour stopper la circulation du virus dans ces établissements. Comme dans les EPHAD, il est apparu que les niveaux d’infection étaient élevés (plus de 20 % parmi le personnel et plus de 33% chez les résidents). Il s’agit en grande majorité de personnes jeunes (de moins de 60 ans), dont l’état de santé ne nécessite pas d’hospitalisation et qui sont souvent asymptomatiques. Ces premiers résultats montrent que la circulation du SARS-CoV-2 est sous-estimée dans les ESMS avec hébergement collectif et plaident pour une extension de cette offre de dépistage et d’accompagnement à tous les établissements qui accueillent des personnes vivant en situation de précarité, le plus souvent à l’écart des offres de soins. De telles initiatives doivent être développées et facilitées sur l’ensemble du territoire français de façon à identifier au plus vite des foyers de contamination et briser les chaines de transmission au sein de ces structures. » [résumé site web]

Source : Académie Nationale de Médecine (consulté le 23 juin 2020) –  Communiqué de l’Académie nationale de médecine et de l’Académie nationale de pharmacie : La précarité : un risque majoré de Covid-19

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *