COVID19 : Point épidémio, ARS, arrêté préfectoral #VeilleSantéGuyane

30 juin 2020 - Actualités régionale

Veille23-06-20

Le point Epidémio Régional ‘Spécial Covid-19″ du 25 juin 2020

Situation épidémiologique en Guyane au 25/06/2020 à 8h

« Depuis début mars, 3033 cas de Covid-19 ont été détectés en Guyane : en moyenne 200 cas ont été confirmés chaque jour depuis le dernier Point Epidemio contre 120 à 150 la semaine précédente. Le taux de consultations pour infection respiratoire aigüe est resté stable par rapport à la semaine dernière (près de 300 consultations pour 100 000 habitants) mais un tiers de ces consultations sont toujours probablement attribuables au virus responsable du Covid-19.Les passages aux urgences pour suspicion de Covid-19 sont en revanche en augmentation et représentent 16% de l’ensemble des passages aux urgences. Les hospitalisations pour COVID-19 ont elles aussi nettement augmenté avec en moyenne deux admissions en réanimation chaque jour contre une la semaine précédente. Dix personnes sont décédées dont 5 au cours des 7 derniers jours. L’épidémie s’est donc intensifiée en Guyane, avec toutefois une intensité variable de la circulation virale sur le territoire. Plus que jamais la vigilance est importante, avec une application stricte des mesures barrières, en particulier autour des personnes à risque de développer une forme sévère de la maladie. Ces mesures barrières concernent la vie quotidienne mais aussi chaque personne qui a des symptômes évocateurs ou un diagnostic biologique positif, ainsi que l’ensemble des personnes en contact étroit avec elle, qui doivent alors respecter une quatorzaine et le port du masque. » [Résumé site web]

Source : ARS Guyane (consulté le 26 juin 2020), Le point Epidémio Régional ‘Spécial Covid-19″ du 25 juin 2020

L’ARS encourage l’action des maires, sans attendre les résultats biologiques

Interpellée par David Riché, maire de Roura, sur la survenue de cas dans sa commune, Clara de Bort, directrice générale de l’ARS, détaille dans un courrier les stratégies de l’ARS, selon que les cas apparaissent dans une commune où le virus circule activement ou dans une commune encore peu touchée. . Les maires ont un rôle majeur à jouer dans la lutte contre l’épidémie, en raison de leur très bonne connaissance de leur territoire, de l’habitat, des modes de vie, des langues, des flux, des zones où les infections sont les plus fréquentes. Dans une situation comme aujourd’hui, où le virus circule partout sur le littoral, il est important que les maires n’attendent pas les confirmations biologiques pour engager les mesures qu’ils jugent nécessaires pour limiter la propagation du virus, en s’appuyant sur leur connaissance intime du terrain. « Ce travail de terrain sera d’autant plus précieux dans les semaines à venir, lorsque la surveillance syndromique prendra une place majoritaire dans la surveillance de l’épidémie, au détriment de la surveillance biologique dont le caractère exhaustif est réservé aux stades 1 et 2 et qui se concentre davantage, en stade 3, sur les cas graves et les personnes fragiles. »

 

Source : La lettre du pro (consulté le 26 juin 2020),

L’ARS encourage l’action des maires, sans attendre les résultats biologiques

 

Un arrêté préfectoral signé hier soir renforce les mesures de lutte contre le Covid-19, partout en Guyane. Toutes les mesures entrent en vigueur aujourd’hui.

 

Source : La lettre du pro (consulté le 26 juin 2020) Un arrêté préfectoral signé hier soir 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *