Communiqué ARS : ZIKA

21 octobre 2016 - Alerte sanitaire

Legende no.1

Virus Zika : En Guyane, le pic épidémique est passé mais la mobilisation continue

Le préfet de Guyane a acté le 18 octobre 2016 la fin de la phase épidémique de Zika pour l’ensemble de la Guyane, même si le virus circule toujours. La décision de la préfecture de Guyane fait suite à l’avis du Comité d’Expert des Maladies Infectieuses et Emergentes.
La mobilisation des autorités, des professionnels de santé et de la population locale, la surveillance, les moyens de diagnostic en laboratoire, la communication à propos des risques, ainsi que les mesures de lutte contre l’infection ont permis d’endiguer progressivement l’épidémie.

Les secteurs de l’Ouest et de Kourou ont été les premiers à voir le nombre de cas en forte baisse début septembre.
Seuls 20 nouveaux malades ont été recensés par les professionnels de Guyane du 26 septembre au 2 octobre, contre environ 500 cas hebdomadaires recensés lors du début du pic épidémique en avril 2016.
Ces chiffres encourageants représentent une étape importante dans l’effort des autorités sanitaires locales pour gagner la bataille contre le virus Zika.
Pour mémoire, depuis le début de l’épidémie en Guyane en janvier 2016, 9 790 personnes ont présenté des symptômes évocateurs de la maladie. 1 105 femmes enceintes en Guyane ont été contaminées par le virus.

La mobilisation contre Zika continue.moustique

La semaine dernière, la Direction générale de la santé a souligné que le passage sous le seuil épidémique ne signifie pas que la circulation du virus Zika s’est arrêtée. La vigilance est donc toujours nécessaire, notamment pour les personnes à risque comme les femmes enceintes et les patients souffrant de maladies chroniques graves.
Les autorités sanitaires recommandent de maintenir les mesures de protection contre les piqûres de moustique :
– Porter des vêtements longs et couvrants,
– Utiliser des produits répulsifs adaptés,
– Protéger les berceaux et poussettes par des moustiquaires,
– Respecter les mesures de protection collective, en veillant notamment à l’élimination des gîtes larvaires autour du domicile.
En plus de ces mesures de protection, il est recommandé pour les femmes enceintes d’éviter tout rapport sexuel non protégé pendant la durée de la grossesse en utilisant des préservatifs. Le suivi renforcé des femmes enceintes est toujours en vigueur.

Contact médias ARS Guyane

Isabelle BATANY – Chargée de communication
Tél 05 94 25 72 74 / 06 94 38 68 63
Isabelle.batany@ars.sante.fr
66 avenue des Flamboyants – BP 696 – 97300 CAYENNE
Standard : 05.94.25.49.89 – Fax : 05 94 25 72 91- www.ars-guyane.sante.fr
Agence régionale de santé de Guyane

Pour plus d’informations :
Dossier Zika
Recommandations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *